pression pneu

Comment contrôler et régler la pression des pneus ?

Le réglage de la pression des pneus permet de profiter des performances de votre véhicule dans des conditions optimales de sécurité. Quelques étapes simples suffisent pour contrôler et régler la pression de vos pneus. Vous vous posez certainement diverses questions : « quand prendre la pression de vos pneus ? où trouver la pression des pneus ? … ». Pas de Stress, Point S vous accompagne dans le réglage de la pression de vos pneumatiques.

QUELLE EST LA BONNE PRESSION DES PNEUS POUR UNE VOITURE ?

La pression idéale des pneus pour une voiture vous est communiquée par les constructeurs automobiles qui ont, au préalable, effectués toute une série de tests. Elle se trouve, le plus souvent, sur l’arête de la portière de votre véhicule et/ou dans le carnet d’entretien de votre véhicule. Une pression des pneus conforme aux recommandations optimise l’adhérence et le comportement du véhicule. Elle offre un plus grand confort de conduite (amortissement et confort sonore), augmente la durée de vie de vos pneumatiques et permet de réduire la consommation de carburant.
À l’inverse, des pneus sous-gonflés peuvent entraîner :

  • Une dégradation irréversible du pneu et sa destruction
  • Une augmentation de la consommation de carburant
  • Une tenue de route limitée
  • 1 Bar de pression = +6% de carburant !

COMMENT RÉGLER LA PRESSION DES PNEUS ?

Le contrôle de la pression des pneus se réalise toujours à froid, au minimum 2 heures après le dernier trajet effectué. Lorsque la pression des pneus est vérifiée à chaud, il est recommandé d’ajouter 0,3 bar à la pression conseillée. En hiver, on rajoutera 0,2 bar (à froid) pour compenser l’effet basse température de la saison.
À noter que la pression de vos pneus doit également prendre en compte :

  • La variation de la charge du véhicule
  • Le remorquage d’un véhicule
  • Les longs trajets sur autoroute

Dans tous les cas, il est recommandé d’adapter la pression des pneumatiques aux conditions d’utilisation.

CONSEIL POINT S

Pour préserver vos pneus le plus longtemps possible, la pression doit être en phase avec les conditions d’utilisation : une variation importante de la charge du véhicule. La pratique de longs parcours autoroutiers à vitesse élevée ou le remorquage de caravane doivent entraîner une revue à la hausse de la pression équivalente de 0.3 à 0.5 bar.

Le contrôle de la pression des pneus se réalise toujours à froid !

quand faire la pression de pneu

Les symptômes de pression défectueuse des pneumatiques :

  • Pneus sous-gonflés : pneus endommagés sur les bords.
  • Pneus sur-gonflés : pneus endommagés au centre.
  • Pneus à usure asymétrique : problème de parallélisme.

La pression de vos pneumatiques, facteur de sécurité et de longévité :

  • Contrôler la pression de vos pneus à froid !
  • Le pneu ne doit pas avoir roulé depuis au moins 2 heures ou avoir roulé moins de 3 km à faible allure
  • Dans le cas de contrôle de pression à chaud, il convient d’ajouter 0.3 bar à la pression conseillée.

Pourquoi s’occuper de la pression des pneus ?

Actuellement, peu de personnes ont conscience de l’influence du pneumatique, non seulement sur les performances, mais également sur les aspects économiques et écologiques d’un véhicule. De fait, en dehors du danger potentiel et de la baisse de performance générée par le sous gonflage, cela influe considérablement sur la consommation et les émissions de CO2 sont accrues.

Les symptômes de pression défectueuse des pneumatiques :

  • Pneus sous-gonflés : pneus endommagés sur les bords.
  • Pneus sur-gonflés : pneus endommagés au centre.
  • Pneus à usure asymétrique : problème de parallélisme.

La pression de vos pneumatiques, facteur de sécurité et de longévité :

  • Contrôler la pression de vos pneus à froid !
  • Le pneu ne doit pas avoir roulé depuis au moins 2 heures ou avoir roulé moins de 3 km à faible allure
  • Dans le cas de contrôle de pression à chaud, il convient d’ajouter 0.3 bar à la pression conseillée.

Pourquoi s’occuper de la pression des pneus ?

Actuellement, peu de personnes ont conscience de l’influence du pneumatique, non seulement sur les performances, mais également sur les aspects économiques et écologiques d’un véhicule. De fait, en dehors du danger potentiel et de la baisse de performance générée par le sous gonflage, cela influe considérablement sur la consommation et les émissions de CO2 sont accrues.